Le personnel de l'International School of Luxembourg fait part de son insatisfaction dans la négociation pour le renouvellement de la convention collective.

Le 13 décembre 2019, les négociations pour le renouvellement de la convention collective de travail (CCT) du personnel de l’International School of Luxembourg a.s.b.l. (ISL) ont échoué, rappelle le sydicat OGBL dans un communiqué. L'aide de l’Office National de Conciliation a été demandée.

"La direction n’avait, depuis le début des négociations, pas changé de cap et s’est acharné à vouloir introduire un nouveau barème avec une carrière moins favorable pour les futurs enseignants", relate le communiqué. A chaque fois, le personnel a largement rejeté cette proposition.

L’ISL a fait des concessions concernant la durée du travail, mais la demande syndicale d’augmenter tous les salaires de 2%, a été rejeté par l’employeur dès le début. La commission de négociation syndicale a entre le 9 et 13 janvier fait une enquête auprès des personnels de l’ISL en leur demandant s’ils donnent un mandat aux syndicats de signer la proposition patronale et s’ils sont prêts, en cas de désaccord, de faire grève. 71,15% du personnel a participé au vote et 89,19% des votants (63,46% du personnel) se sont prononcés contre le barème proposé par l'employeur et pour la procédure de conciliation et ses éventuelles conséquences.

Pour réaffirmer leur désaccord et maintenir la pression pour obtenir de meilleures conditions de travail, le personnel a mené des actions de "walks-in" et "walk-out" - les professeurs se réunissent devant les bâtiments scolaires afin d'y pénétrer ensemble pour envoyer un message à la direction: "Travail conforme à la réglementation". Ils demandent donc le respect des contrats.

Ces actions, combinées à une grève du zèle auront lieu cette semaine, les 27, 28 et 29 janvier.