C'est la réponse du ministre de l’Éducation nationale Claude Meisch à une question parlementaire de la députée Martine Hansen (CSV).

Cette question parlementaire avait été posée en novembre dernier et concernait le nombre d'heures supplémentaires que les professeurs avaient effectuées à l'école ainsi que le manque d'enseignants.

8.109 par semaine, c'est le nombre d'heures supplémentaires effectuées dans les 37 lycées publics luxembourgeois pendant la période scolaire 2018/2019.

4.750 professeurs se sont occupés des 40.455 élèves l'année dernière, en moyenne un enseignant a effectué 1,7 heure supplémentaire. Le ministre précise dans sa réponse que seuls 2.722 professeurs étaient concernés par ces heures.

Elles feraient partie du système depuis des décennies, selon lui. La tâche régulière d'un prof est fixée à 22 leçons, divisées en 21 leçons d'enseignement ainsi que d'une leçon de disponibilité. Des heures supplémentaires se créent automatiquement suite à l'effet des coefficients appliqués aux heures de cours et à la décharge de l'âge.

C'est en mathématiques, informatique ou sciences naturelles, mais également dans les matières plus techniques que l'on retrouve le plus grand nombre d'heures supplémentaires.

Les autorités se heurtent depuis plusieurs années à une pénurie d'enseignants qualifiés pour garantir le bon fonctionnement ces spécialisations, des mesures devraient d'ailleurs être lancées dans les prochaines années afin de pallier à ce problème, selon le ministre.