En 30 jours, 170 réclamations ont été déposées auprès de la commune de Bissen contre le plan d'aménagement particulier (PAP) pour le projet Google.

Le délai pour le dépôt des réclamations a expiré lundi soir. La majorité des critiques sont issues des deux initiatives citoyennes locales "Un der Atert" et "Pro Bissen".

La principale critique concerne le manque de précisions, notamment sur la latitude laissée sur de la hauteur maximale du bâtiment, le système de refroidissement ou le scellement du sol.

La question de la consommation d'eau et d'électricité est aussi à l'origine de réclamations. Autre interrogation lancée: celle de l'utilité d'un centre de données pour le pays. Le centre de données n'apporterait aucune véritable plus-value.

Selon la loi, le collège des bourgmestre et échevins de Bissen dispose maintenant de trois mois pour se prononcer pour ou contre le PAP. Pendant cette période, le bourgmestre de Bissen, souhaite surtout obtenir des réponses et un soutien de la part des ministres en charge du dossier, à savoir Claude Turmes, Taina Bofferding, Etienne Schneider et Franz Fayot.

Le bourgmestre demande de préciser ce que l'implantation du projet rapportera concrètement à la commune.