L'annonce du caractère illégal de la décharge de Differdange, a entraîné des réactions politiques.

Depuis des années, il y a une décharge illégale à Differdange. ArcelorMittal s'y débarrasse de déchets industriels dangereux, sans avoir les autorisations nécessaires. C'est le site d'information reporter.lu, qui a dévoilé l'affaire et la nouvelle va avoir des suites politiques.

La semaine prochaine, la ministre Carole Dieschbourg se rendra devant la Commission parlementaire de l'Environnement, afin d'y répondre aux questions des députés.

Selon Reporter.lu, la décharge illégale est un scandale environnemental, une pratique tolérée par les administrations publiques depuis des années.

Carole Dieschbourg devra donc prendre position. Dans une question parlementaire, le député DP Gusty Graas s'interroge aussi sur les conséquences environnementales éventuelles.

Il est notamment question des eaux d’infiltration apparemment polluées par des métaux lourds provenant de la décharge, qui s'écouleraient dans la rivière Chiers.

Il a été question dans la presse de plusieurs décharges, sur une surface de 150 hectares entre Differdange et Sanem, où différents déchets industriels auraient été déversés depuis des décennies.

L'un des plus gros problèmes aurait été la décharge d'ArcelorMittal.

Les autorités communales de Differdange et de Sanem réclament depuis longtemps un état des lieux du site, mais rien ne s'est encore produit.

Les terrains concernés appartiennent à ArcelorMittal et à l'Etat.