L'ADR et le Parti pirate ont décidé d'un commun accord la dissolution de leur groupe technique au Parlement au 31 décembre 2019.

Les deux partis ont annoncé leur décision jeudi matin dans un communiqué commun la fin du "groupe technique" qu'ils avaient mis en place après les élections législatives de 2018. Le but était de faciliter l'organisation du travail parlementaire des deux partis, dont aucun n'avait suffisamment d'élus pour prétendre à la création d'un groupe parlementaire en tant que tel.

Depuis que les dotations financières mises à disposition des sensibilités politiques et des partis ont été revues à la hausse, le maintien du groupe technique s’avère superflu.