La commune de Bascharage avait émis une alerte à l'arnaque vendredi. Ce lundi, les responsables locaux ont tenu à rectifier leurs propos.

Le questionnaire qui circulait dans les rues de la commune émanait d'une initiative entre voisins, tous touchés par la tornade de l'été dernier. Cette enquête devait servir à mieux cerner la situation de tous les sinistrés, de regrouper les témoignages afin d'apporter les preuves comme quoi, quatre mois après le désastre, des problèmes persistent.

Toutes les personnes concernées avaient également la possibilité d'assister aux réunions de la commune afin de se faire entendre, par exemple les personnes âgées.

La commune avait alerté ses concitoyens vendredi que des faux documents circulaient dans les quartiers. Deux femmes se seraient rendues chez les gens afin de distribuer ces questionnaires dans le but de récolter des informations sur les dommages causés par la tornade et sur les dons.

Les responsables communaux avaient précisé qu'il ne s'agissait pas de documents officiels et que les citoyens ne devaient pas répondre aux questions.

Ils ont également annoncé que des documents communaux allaient être également distribués dans les prochains jours. Des fiches contenant des informations sur les procédures d'aides financières qui pourraient être attribuées aux victimes de la tornade.