François Bausch a présenté vendredi matin son projet de création d'une autoroute à vélos entre Luxembourg-ville et Esch-sur-Alzette.

Dans un futur pas si lointain, ce ne sera plus forcément l'A4 ou une ligne CFL qu'il faudra emprunter pour se déplacer entre la capitale et Esch-sur-Alzette: il sera possible d'utiliser la première autoroute à vélos luxembourgeoise. Le ministre de la Mobilité François Bausch a présenté vendredi matin le projet de création de la "Vëloexpresswee".

Cette autoroute à vélo, baptisée piste cyclable 104 et dont la planification est en cours, devrait mesurer environ 27,8 km et longer l'A4 et la N4. À Esch-sur-Alzette, elle se divisera en deux tronçons, vers la gare et vers Belval, tandis que dans la capitale, elle se connectera à la Cloche d'Or, à la gare et au Helfenterbruck à Hollerich.

La liaison cyclable devrait mesurer entre 3,5 et 4,5 m de large, avec une pente maximale de 6%. Surtout, elle permettra aux cyclistes de se déplacer sans se mêler au trafic routier. Il n'est toutefois pas exclu qu'elle croise des chemins accessibles aux machines agricoles.

© Ministère de la Mobilité et des Travaux publics

En parallèle de ce projet, un autre tronçon cyclable verra le jour entre Esch-sur-Alzette et Belval. Cette nouvelle piste de deux kilomètres environ sera notamment conçue avec une spectaculaire passerelle de 1,2 km construite à sept mètres du sol. Ce sera "la plus longue d'Europe" assure le ministère de François Bausch. Les piétons pourront également emprunter cette nouvelle voie. Le projet sera lancé à l'automne 2020, pour une mise en service prévue fin 2022.

À plus long terme, le Luxembourg devrait se doter de 1.102 km de pistes, contre 630 km environ aujourd'hui.