Ce sont surtout les moyennes de températures trop élevées qui sont épinglées entre le 1er septembre et le 30 novembre.

Un bilan effectué par l'ASTA, organe météorologique sous tutelle du Ministère de l'Agriculture, de la Viticulture et de la Protection des consommateurs.

Dans l'Oesling (nord du pays), les températures étaient 0,3 degré au dessus de la moyenne. Cette mesure monte jusqu'à 0,7 degré pour le sud du pays. Un mois d'octobre donc plus chaud que la moyenne, en opposé au mois de novembre qui lui était légèrement plus frais.

Les précipitations étaient plus élevées que la moyenne automnale pour l'ensemble du pays. L'outil de mesure situé à Koerich présentait 103 millimètres de plus que la moyenne.

Les quantités de pluie tombées en automne ne suffiraient cependant pas à compenser le déficit accumulé depuis le début de l'année, une situation soulignée surtout dans le nord du pays.

Il est nécessaire que les nappes phréatiques soient à nouveau remplies pendant l'hiver pour garantir un agriculture correcte ainsi que pour la quantité d'eau potable, selon le bulletin officiel de l'administration.