Les violences conjugales sont aussi un problème au Luxembourg. Samedi, 400 personnes ont défilé contre les violences faites aux femmes.

L'année dernière, la police a enregistré 739 interventions de ce genre, soit deux par jour. Dans 231 cas, l'expulsion du partenaire violent a été ordonnée par la justice. Les victimes sont le plus souvent les femmes et les filles et beaucoup d'entre elles attendent longtemps avant de chercher de l'aide.

Afin de thématiser ce sujet encore trop tabou dans notre société et les victimes, une marche solidaire était organisée samedi à Luxembourg-Ville, en même temps qu'à Paris où 49.000 personnes ont défilé contre les violences faites aux femmes.

L'Orange Week au Luxembourg avait pour slogan cette année "Non aux violences faites aux femmes et aux filles". Cette semaine de sensibilisation est représentée dans le monde entier par la couleur orange. 400 personnes se sont rassemblées samedi au Glacis afin de prendre part au cortège luxembourgeois.

La Grande-Duchesse a également participé à la mobilisation luxembourgeoise tout en félicitant les participants pour leur "belle énergie".