Au Luxembourg, plus de 25.000 personnes sont touchées par le diabète. Il est important de détecter la maladie avant l'arrivée des complications.

"Le diabète peut toucher tout le monde. A l'heure actuelle, on estime qu'une personne diabétique sur deux ignore qu'elle est atteinte", rappelle l'association belge du diabète . Or, le diabète de type 2 peur rester non diagnostiqué pendant des années, jusqu'à l'apparition de complications. Un diagnostic précoce reste dès lors le point de départ pour bien vivre avec la maladie. C'est l'objectif de cette nouvelle campagne, intitulée "le diabète fait plus mal que vous le pensez! Testez votre risque! ".

"Seule une analyse de sang réalisée à jeun permet d'établir un diagnostic de diabète", conclut l'association. "Aucun test/examen autre qu'une analyse de sang n'est actuellement validé par l'OMS pour confirmer la présence d'un diabète sucré."

Le pancréas des personnes diabétiques de type 1 ne produit plus d'insuline, tandis que, dans le cas du diabète de type 2, le corps du patient ne parvient plus à utiliser efficacement cette hormone, qui permet aux organes et tissus d'utiliser le glucose apporté par les glucides ingérés.

À l'occasion de la Journée mondiale contre le diabète, les Hôpitaux Robert Schumann organisent ce jeudi de 11 à 15h00 un stand d'information au centre commercial La Belle-Etoile à Bertrange. Différents ateliers seront proposés. Le public pourra notamment s'y informer sur les récentes stratégies de prévention.

Ce 14 novembre, le Centre Hospitalier du Nord se mobilise aussi: de 13 à 17h, des spécialistes y informeront et sensibiliseront les visiteurs, qui pourront également se faire dépister. En cas de test positif, les personnes concernées pourront se faire recommander un traitement.

© CHdN