Un procès s'est ouvert au Luxembourg, concernant l'accident mortel survenu en octobre 2014 sur l'A13 alors qu'un épais brouillard limitait fortement la visibilité.

Ce matin-là, deux accidents s'étaient déjà produits à quelques minutes d'intervalle entre les sorties Altwies et Frisange. Cinq voitures étaient impliquées, dont une plus sérieusement avec trois personnes à son bord. Un homme âgé de 30 ans et assis à l'arrière n'a pas survécu au choc. Trois personnes ont été grièvement blessées tandis que trois autres ne l'ont été que légèrement.

Depuis lundi, trois hommes âgés entre 25 et 66 ans sont jugés devant le tribunal de Luxembourg-Ville, deux d'entre eux sont encore sous le choc. Le plus jeune prévenu est en fauteuil roulant, un autre inculpé âgé de 44 ans a du mal à marcher.

L'homme, désormais en fauteuil roulant, avait d'abord provoqué un accident, sa voiture étant projetée sur la route. En dépit de plusieurs tentatives de freinage, le prévenu âgé de 44 ans avait embouti la voiture d'une dame avant que le troisième inculpé ne s'encastre dans la sienne. Selon un premier expert, l'homme qui a perdu la vie dans ce carambolage avait dû enlever sa ceinture de sécurité après le choc, probablement pour tenter de s'extraire du véhicule accidenté.

Un collègue de travail de la victime, qui était assis à l'avant du véhicule, avait souligné ce détail en début de séance. L'homme, qui a perdu la vie lors du deuxième choc, aurait dit juste avant: "venez, essayons de sortir". Le deuxième choc, fatal cette fois-ci, se serait produit quelques secondes plus tard, toujours selon le témoin.

Lorsqu'ils ont pénétré dans le brouillard, une autre voiture se trouvait déjà sur la voie de gauche. Aucun automobiliste n'aurait pu l'éviter. La victime a perdu la vie quelques instants après l'accident, malgré les efforts des secours pour le réanimer. Selon le troisième inculpé, qui circulait à une vitesse beaucoup trop élevée selon les témoins, il n'y avait pourtant pas de brouillard à cet endroit.

La suite du procès a lieu mardi.