La police a annoncé jeudi avoir arrêté dix dealers entre le 28 octobre et le 5 novembre dans le quartier de la Gare de Luxembourg et à Esch.

Le 28 octobre, un dealer présumé a été surpris en flagrant délit à Esch-sur-Alzette. Sur réquisition du Parquet, il a dû subir un scanner, qui s'est révélé positif. Plusieurs boulettes de cocaïne ont dès lors été saisies, de même qu'une grosse somme d'argent. L'individu a été placé en détention et présenté à un juge d'instruction le lendemain.

Le 29 octobre vers 16h15 dans le quartier de la Gare de Luxembourg, un homme a attiré l'attention des policiers par son comportement bizarre. Il est ensuite devenu nerveux à la vue des policiers. Il n'a pas réagi quand les fonctionnaires de police lui ont réclamé une pièce d'identité, et il n'a pas souhaité s'exprimer. Les policiers ont soupçonné qu'il avait quelque-chose dans la bouche. Il n'a pas obtempéré non plus quand ils lui ont demandé d'ouvrir la bouche, mais il a dégluti. Lors de la perquisition qui a eu lieu un peu plus tard, de l'argent et deux smartphones ont été saisis. Seize boulettes de cocaïne ont encore été découvertes dans son corps lors d'un scanner à l'hôpital. Il a été incarcéré et présenté à un juge d'instruction.

Le même jour vers 19h30, un autre dealer présumé a été interpellé dans le même quartier. Il s'agissait cette fois d'une femme qui venait de vendre des boulettes de cocaïne à un consommateur. Elle était en possession de sept autres boulettes, d'argent liquide et de trois téléphones. Lors d'une perquisition à son domicile, dix autres boulettes ont été saisies de même qu'une grosse somme d'argent. Elle a été placée en détention.

Le 30 octobre vers 2h, un individu s'est montré nerveux et agressif envers des agents lors d'un contrôle dans l'avenue Pasteur à Esch. L'homme gardait la bouche fermée et tentait d'avaler quelque-chose. Il a finalement été immobilisé par les policiers. L'examen au scanner s'est révélé négatif, mais il est apparu qu'il séjournait illégalement au Luxembourg. Il aurait dû être expulsé en 2017. Le ministère des Affaires étrangères a été informé et l'homme a été arrêté.

Une autre arrestation a eu lieu le même soir près de la Gare de Luxembourg. Lors d'un contrôle, un homme s'est mis à déglutir de manière bizarre et répétée. Après un passage au scanner ordonné par le Parquet, des boulettes de cocaïne ont pu être localisées. Il avait aussi sur lui une certaine somme d'argent.

Le 31 octobre vers 19h30, la police a été témoin d'un deal entre deux personnes dans l'avenue de la Gare à Luxembourg. L'acheteur présumé a pu être intercepté dans la rue Glesener, où il voulait apparemment consommer la marchandise achetée. Le dealer a aussi été retrouvé et arrêté. Treize boulettes de cocaïne, de l'argent et des téléphones ont été saisis sur lui. Il a été placé en détention et présenté à un juge d'instruction.

Deux autres arrestations ont eu lieu un peu plus tard après que deux hommes aient été observés lors d'un deal. Le consommateur avait acheté plusieurs boulettes qui ont été saisies par la police. Le dealer était en possession d'argent liquide, d'un téléphone et d'autres stupéfiants.

Lundi, deux dealers présumés ont été interpellés en flagrant délit. Ils ont été placés en détention sur réquisition du Parquet. Enfin mardi, un trafiquant de stupéfiants a encore été arrêté dans le quartier de la Gare de Luxembourg après qu'il ait proposé de la cocaïne à une personne. Plusieurs boulettes ont été saisies sur lui et il a été présenté à un juge d'instruction.