Le lanceur d’alerte le plus emblématique de l’affaire LuxLeaks s’est confié à RTL 5 Minutes cinq ans jour pour jour après les révélations du scandale qui a changé sa vie.

Le 5 novembre 2014, le consortium international des journalistes d'investigation du Center for Public Integrity révélait le contenu de plusieurs centaines d'accords fiscaux très avantageux conclus par des cabinets d'audit avec l'administration fiscale luxembourgeoise. On va désormais parler de l'affaire LuxLeaks.

Des révélations qui ont entraîné des poursuites judiciaires contre le journaliste Edouard Perrin et deux lanceurs d’alerte au Luxembourg, Antoine Deltour et Raphaël Halet. Le premier, ancien employé du cabinet PricewaterhouseCoopers entre 2008 et 2010, avait transmis des documents au journaliste de France 2 après sa démission.

Accusé de "vol, divulgation de secrets d’affaires, violation de secret professionnel, blanchiment et fraude informatique", Antoine Deltour sera condamné en appel en 2017 à six mois de prison avec sursis et une amende de 1.500€

Après deux ans de procédure et une annulation de peine par la Cour de Cassation intervenue le 11 janvier 2018, le jeune père de famille de 33 ans a aujourd’hui une vie normale… ou presque. Il assure n'avoir "aucune animosité particulière envers le Luxembourg".