La semaine dernière, deux projets de construction dans la rue de l'Hôpital ont été au centre des discussions de la séance du conseil communal de Diekirch.

Deux projets, une maison relais et une résidence pour seniors, en principe soutenus par tout le conseil communal, mais qui font l'objet de nouvelles questions. Le promoteur de ces projets a pris position.

Logement encadré

Lors de la séance du conseil de la semaine dernière, les discussions ont surtout porté sur la résidence pour personnes âgées. L'une des questions posées était de savoir si une telle résidence pouvait être construite dans une zone BEP pour "bâtiments et équipements publics". Même s'il s'agit de logements privés, cela ne signifie pas qu'il n'y a pas une utilité publique, selon l'avocat Georges Krieger. L'expression "logement encadré" est consacrée par un règlement grand-ducal de 1999. Deux exigences doivent être remplies pour que le ministère de la Famille puisse délivrer un agrément: d'une part, les infrastructures nécessaires et d'autre part, le taux d'encadrement et la qualification du personnel qui prodigue des soins. Pour de tels projets, un agrément définitif n'est délivré que plus tard, quand le bâtiment est construit, précise le ministère de la Famille.

Interdit aux moins de 60 ans

La société immobilière a signé un contrat avec un prestataire reconnu du secteur des soins à la personne. Ce dernier devra assurer les services nécessaires à un logement encadré. Les personnes qui souhaitent acheter un appartement dans la résidence, peuvent signer un contrat de réservation. Il y est par exemple précisé que les appartements ne peuvent être loués à des moins de 60 ans.

Il est également spécifié dans le contrat de réservation que l'affectation de l'immeuble, à savoir d'être du logement encadré, devra être respectée, même après la vente ou en cas de nouvelle location.

Recours

Ce point va par ailleurs être examiné par le Tribunal administratif qui a été saisi d'un recours dans le cadre de ce permis de bâtir.