La grippe saisonnière n'a pas encore connu son pic. Il est encore temps de se faire vacciner. De plus en plus de monde y a recours.

La grippe saisonnière est une maladie infectieuse et très contagieuse sévissant chaque année, surtout en période hivernale. C’est une infection respiratoire aiguë provoquée par les différents virus de la grippe (Influenzavirus).

Bien que la grippe saisonnière ne soit pas la maladie la plus pathogène, c'est la maladie infectieuse qui a le plus grand impact, car elle circule sur presque toute la planète et touche un grand nombre d'individus.

L'Organisation mondiale de la Santé (OMS) estime que 3 à 5 millions de cas de grippe sévère sont relevés chaque année dans le monde causant 300.000 à 600.000 décès chaque année.

1. POUR QUI EST LE VACCIN?

Le ministère de la Santé recommande particulièrement la vaccination aux personnes à risque: les personnes âgées de 65 ans et plus, les femmes enceintes, les personnes souffrant de maladies chroniques du cœur, des reins, du poumon, de diabète, ou de déficit immunitaire.

Il recommande également la vaccination aux professionnels des soins et de santé, au contact avec les plus fragiles, ainsi qu’à quelques groupes socio-professionnels pour des motifs socio-économiques, comme les chauffeurs des transports publics, les enseignants, etc.

Cela dit, tout le monde peut se faire vacciner. De nombreuses entreprises offrent le vaccin à leurs employés pour ne pas risquer de contagion dans les bureaux.

2. COMMENT SE FAIRE VACCINER?

La vaccination annuelle est recommandée avant l’arrivée de l’épidémie hivernale, donc, idéalement en novembre ou au début du mois de décembre.

La vaccination se fait auprès du médecin généraliste et le vaccin est disponible en pharmacie, sur ordonnance médicale, dès le début du mois d’octobre. Il faut attendre environ deux semaines avant que le système immunitaire ait construit une défense optimale. La protection vaccinale perdure environ 6 mois.

La vaccination consiste en une seule injection, mais elle doit être répétée chaque année. Pour les enfants de moins de 9 ans, deux injections sont recommandées à un mois d’intervalle.

3. LE VACCIN EST-IL EFFICACE?

La grippe fait l'objet d'une surveillance continue. La surveillance sentinelle de la grippe est une collaboration entre l'unité de microbiologie du Laboratoire National de Santé (LNS), la Direction de la Santé et un réseau de médecins-généralistes et de pédiatres répartis dans tout le pays. Pour cette saison, aucun cas de grippe n'a encore été signalé par le réseau sentinel au Luxembourg, "mais le pic se situe généralement en décembre", détaille Guillaume Fournier, virologue au LNS.

Comme le virus de la grippe existe en trois types, dont le A qui présente par ailleurs 16 sous-types H et 9 sous-types N, il faut chaque année analyser quelles souches étaient à l'oeuvre pour pouvoir prévoir celles de l'année suivante et réaliser les vaccins.

À cause du taux de mutation du virus, le vaccin ne protège pas à 100%. "On oscille en général entre 40 et 60% d'efficacité, à l'exception de la saison dernière où le vaccin ne protégeait pas contre la souche A/H3 qui circulait", précise le virologue.

4. COMBIEN ÇA COÛTE?

Le prix de vente en pharmacie varie de 9,68 euros à 12,38 euros selon qu'il couvre deux ou trois souches.

Le vaccin est pris en charge par la Caisse nationale de santé pour les groupes de population à risque élevé. En 2018, le coût a été de 561.483 euros pour la CNS, dont 130.000 sont pris en charge par le ministère de la Santé.

Le nombre de personnes qui se font vacciner augmente chaque année. En 2018, il y eu une croissance de plus de 30% du nombre de personnes vaccinées. Toutes les demandes de vaccination n’ont pu être satisfaites vu un stock limité de vaccins l'année passée.

En 2017, le coût total s'élevait à 494.675 euros et en 2016 à 440.135 euros.

Il est difficile de mettre dans la balance le coût du vaccin face au coût de l'absentéisme (jours de maladie) et du traitement. Une étude internationale de l'OMS sur le coût économique de la grippe ne tranche pas vraiment car les facteurs sont trop nombreux et les chiffres difficiles à standardiser.

5. D'OÙ PROVIENNENT LES VACCINS?

Après un appel aux diverses firmes pharmaceutiques, cette année il y a trois fournisseurs de vaccins anti grippaux: GSK (GlaxoSmithKline), Sanofi Pasteur et Seqirus. Les pharmaciens doivent commander leurs stocks de vaccins auprès du grossiste pharmaceutique en fonction des prévisions de consommation, basée sur l'année précédente.