Jeudi, les députés de la majorité ont voté contre la création d'une commission spéciale pour la protection des données.

Il n'y aura pas de commission spéciale pour la protection des données, qui se serait surtout concentrée sur les banques de données de la police et de la justice. C'était une demande de l'opposition à la Chambre. Elle a été soumise jeudi au vote des députés. Ces derniers se sont prononcés à 31 voix contre.

En revanche, il y a eu un consensus sur le principe d'une résolution pour rendre les commissions parlementaires publiques. Il s'agit d'une proposition du CSV, qui n'a pas encore été soumise au vote, car les partis de la majorité ont proposé de demander d'abord au Bureau de la Chambre d'étudier les détails techniques de sa mise en application. Tous les partis se sont en tout cas déclarés favorables à des séances publiques des commissions parlementaires.