Cette situation inacceptable est d'autant plus incompréhensible que le délai d'attente était encore d'un mois au premier semestre.

Depuis plusieurs mois, des ressortissants portugais ont signalé au syndicat OGBL qu'ils devaient attendre en moyenne entre trois et quatre mois pour renouveler carte d'identité ou passeport ou pour demander une procuration.

Un manque de personnel est à l'origine de ces délais, a expliqué au syndicat le Consul général du Portugal au Luxembourg, Manuel Gomes Samuel. Les services consulaires emploient 13 personnes, or, 148.000 ressortissants portugais vivent au Grand-Duché. En moyenne, chaque collaborateur s'occupe de 20 à 25 personnes par jour, ce qui représente quelques 500 actes consulaires par mois. Le Consulat au Luxembourg doit en outre aussi prendre en charge 10.000 Portugais en provenance des pays frontaliers. Des arrêts maladie et des congés de maternité sont encore venus compliquer la situation des services.

Le Consul du Portugal a informé l'OGBL qu'il avait déjà déposé deux demandes pour renforcer ses effectifs auprès du ministère portugais des Affaires étrangères, mais il n'a toujours reçu aucune réponse. Pour toute nouvelle embauche, il a besoin de l'accord de Lisbonne. Le prochain concours de recrutement n'est prévu qu'en février 2020.

L'OGBL souligne qu'il y a 30 ans, 60.000 ressortissants portugais seulement résidaient au Luxembourg et le Consulat comptait alors 19 employés. Depuis le nombre de citoyens portugais vivant au Grand-Duché a bien plus que doublé alors que les services consulaires ont vu leurs effectifs diminuer.