Ils sont encore très peu nombreux à le faire alors qu'ils en ont parfaitement le droit: comme les résidents luxembourgeois, les frontaliers peuvent s'inscrire à l'Adem. Explications.

Deux mille quatre cent soixante-et-un. C'est le nombre de demandeurs d'emploi non-résidents qui étaient inscrits à l'Adem au 31 août 2019. La plupart sont affectés à une mesure de reclassement (suite à un souci de santé les empêchant d'occuper leur dernier poste), et seuls 625 sont librement inscrits à l'Adem. Une goutte d'eau si on les compare aux 200.000 frontaliers actuellement employés au Grand-Duché. Si ce nombre est faible, c'est que beaucoup de non-résidents ignorent encore qu'ils peuvent s'inscrire à l'Adem. Tâchons d'y voir plus clair.

COMMENT ÇA MARCHE?

L'inscription d'un non-résident à l'Adem (frontaliers, citoyens européens, ressortissants d'un pays-tiers) fonctionne comme dans n'importe quelle agence pour l'emploi. Il faut donc remplir quelques formulaires, rassembler ses diplômes et justificatifs de formation et prendre un rendez-vous au sein d'une agence pour finaliser l'inscription. Notez que l'Adem explique sur son site qu'il est "indispensable" de parler le luxembourgeois, le français ou l'allemand. Les non-résidents doivent tout de même s'inscrire au sein de leur agence de résidence pour être indemnisés (Pôle Emploi en France, Agence emploi et formation en Wallonie, Agence fédérale pour l'emploi en Allemagne).

Notez encore que l'inscription auprès des services de l'Adem est ouverte aux demandeurs d'emploi ET aux travailleurs occupés.

S'INSCRIRE À L'ADEM, C'EST POUR TOUCHER LE CHÔMAGE AU LUXEMBOURG?

Absolument pas. Hormis pour les personnes en reclassement, qui ont un statut particulier, les non-résidents inscrits à l'Adem sont indemnisés par leur pays de résidence. Leur inscription à l'Adem leur ouvre toutefois l'accès aux offres d'emploi recensées au Luxembourg. C'est donc un bon moyen pour (re)venir travailler au Grand-Duché.

IL FAUT AVOIR TRAVAILLÉ AU LUXEMBOURG POUR S'INSCRIRE À L'ADEM?

Jean Ries, chef de service à l'Adem, est formel à ce sujet: "Il est possible de s'inscrire même si l'on n'a jamais été occupé au Luxembourg. Cela permet à de nouveaux arrivants qui souhaite travailler ici de rechercher des opportunités." Il nous précise toutefois que la majorité des non-résidents qui ont accompli les démarches ont déjà travaillé au Luxembourg, sont plus diplômés que la moyenne et ont déjà une bonne expérience professionnelle.

IL Y A DES IMPÉRATIFS?

Comme dans toutes les agences pour l'emploi, les inscrits doivent respecter quelques démarches, comme se présenter à son rendez-vous mensuel ou rechercher activement du travail par exemple. Il n'y a donc que peu d'intérêts à s'inscrire auprès de l'Adem sans être à proximité du Luxembourg.

Contrairement aux résidents luxembourgeois, qui doivent respecter ces impératifs pour percevoir leurs indemnités de chômage, les non-résidents ne risquent pas de lourdes sanctions en cas de non-respect de ces obligations en-dehors de la clôture de leur dossier. "Leurs indemnités sont toujours versées par l'agence de leur pays de résidence, et l'Adem ne communique par avec elle en cas de manquement aux rendez-vous ou de fermeture du dossier" précise Jean Ries.