Le capital intellectuel et immatériel des entreprises prend de plus en plus d'importance dans l'économie.

C'est le thème d'une nouvelle brochure éditée par la Chambre de Commerce.

Aujourd'hui, une société ne doit plus seulement produire quelque-chose ou posséder des biens matériels pour avoir un capital: le capital immatériel compte aussi. On peut citer les exemples d'Uber, une entreprise de transport qui fonctionne sans véhicules propres, de Facebook, qui ne produit pas de contenus ou encore de la plateforme Airbnb, qui ne possède aucun hôtel et qui a une valeur boursière supérieure à celles des groupes Marriott et Hyatt réunis, qui représentent 8.000 hôtels.

Les entreprises dotées d'un capital immatériel, prennent de plus en plus d'importance, dit Carlo Thelen, le directeur de la Chambre de Commerce. C'est la raison pour laquelle la Chambre vient de publier ce nouveau bulletin sur "les actifs immatériels et la propriété intellectuelle". C'est une sorte de boîte à outils pour les entreprises, avec des réponses à des questions telles que: comment dois-je me constituer, comment protéger mon idée?

Au Luxembourg, les entreprises avec un capital immatériel ont un poids plus important que dans le reste de l'Europe. Elles représentent 45% du PIB et près de 89.000 emplois.