La "géonef", ce concept de maison complètement indépendante, est en train d'être construite à Redange.

Cela faisait trois ans que le CELL (Center for Ecological Learning Luxembourg) attendait les autorisations requises pour la construction de cette maison spéciale et la concrétisation de leur rêve. Il s'agit de la première structure de la sorte au Luxembourg mais le concept existe déjà dans de nombreux pays à travers le monde.

Le principe est toujours le même: aucune connexion au réseau d'eau ou d'électricité de la commune, la maison doit pouvoir subvenir seule à ses besoins avec l'eau de pluie ou l'énergie solaire. La construction se fait à l'aide de matériaux recyclés et naturels, les murs sont composés de pneus disposés d'une manière bien précise et remplis de terre. La déco est généralement réalisée à l'aide de cannettes vides ou de vieilles bouteilles en verre.

La maison est orientée plein sud et la thermique intérieure est gérée par les pneus. C'est l'architecte américain Michael Reynolds qui a développé ce concept durable d'Earthship, ou "navire de la terre", dans les années 70. Des quartiers entiers aux Pays-Bas ont été réalisés à l'aide de cette technique mais aussi des écoles à Haïti.

La particularité du projet se base également sur l'aspect communautaire de la construction qui est en grande partie prise en charge par des volontaires, comme au Luxembourg où une trentaine de personnes sont venues prêter main forte spontanément pendant le mois d'août.

Des bénévoles courageux sont d'ailleurs recherchés pour la deuxième phase du chantier qui débutera le 30 septembre prochain. Si vous vous sentez l'âme d'un bâtisseur des temps modernes, n'hésitez pas: volunteer@cell.lu ou via le site https://aerdscheff.cell.lu/participer-2-2/.

L'association CELL existe depuis 2011 et est engagée dans l'information et la sensibilisation de la société aux sujets d'économie circulaire, durabilité ou encore permaculture. Ce nouveau bâtiment à Redange va leur servir de centre pour les formations en matière de vie durable.

Les personnes voulant aider l'association dans ce projet peuvent également faire des dons de matériaux qui ne serviraient plus, selon le principe de l'économie circulaire qui fait tourner certains objets déjà utilisés mais qui ne sont pas encore arrivés en fin de vie comme du bois de construction. L'association est également à la recherche de conteneurs d'occasion, ou d'une vieille camionnette.