Deux d'entre eux ont déjà obtenu le statut de protection internationale. La procédure est toujours en cours pour les autres.

Depuis l'année dernière, le Luxembourg a accueilli 41 personnes qui avaient été sauvées par des ONG en Méditerranée. Telle est la réponse fournie par le ministre des Affaires étrangères, Jean Asselborn, à une question parlementaire du député ADR Fernand Kartheiser. Ces réfugiés avaient été récupérés par cinq bateaux de sauvetage différents, dont l'un était l'Alan Kurdi.

En ce qui concerne la nationalité de ces personnes, 17 sont originaires du Soudan, sept d'Erythrée, six de Somalie, quatre du Nigeria et sept d'autres pays. Il s'agit de 39 hommes, d'une femme et d'un enfant. Ils ont obtenu le statut de demandeur d'asile.

Le statut de protection internationale a été accordé à deux d'entre eux. Pour les autres, la procédure est toujours en cours. Pendant toute cette période, sur les 840 personnes récupérées par des bateaux de sauvetage, 580 ont été accueillies en France, 190 en Allemagne, 100 en Espagne et 90 au Portugal.