La troisième ville du pays vient de présenter son Projet "Gravity", un ambitieux complexe basé autour de 80 appartements "bon marché" et d'espaces de vie.

Les immeubles poussent comme des champignons au Grand-Duché. Mais ce qui se prépare à Differdange sort incontestablement du lot. Nom de code: "project Gravity". Lieu: entrée de la ville, au croisement de la rue Émile-Mark et du boulevard Émile-Krieps. Objectif: donner au centre de Differdange "le visage d'une ville moderne, résolument tournée vers l'avenir" résume le bourgmestre Roberto Traversini.

Concrètement, Project Gravity est le nom donné à un vaste complexe immobilier regroupant cinq bâtiments, dont le chantier va débuter en 2020 pour s'achever d'ici 2022, et qui comprendra:

  • 80 appartements "bon marché" de 2 à 4 chambres répartis sur deux tours de 20 et 16 étages;
  • Un espace de "co-living" avec 120 studios meublés pour des séjours de courte ou moyenne durée
  • Une crèche pour 80 enfants
  • Une galerie commerciale sur 3500m2
  • 225 places de stationnements (dont 80 pour les appartements)
  • des bureaux et espaces médicaux
  • des jardins

On trouvera des appartements d'une surface de 89 à 139m2, avec pour chacun une grande terrasse.

FREINER LA FLAMBÉE DES PRIX

Attention à ceux qui y voient déjà un placement en or, la ville de Differdange va investir plus de 40 millions d'euros dans l'acquisition des 80 appartements, afin de participer "à la maîtrise des coûts de l'immobilier".  Cela permettra en effet à Differdange de fixer les critère de revente ou de location et de veiller ainsi au "développement d'une mixité sociale saine" poursuit le bourgmestre.

Patience, la ville n'a pas encore définis tous les critères, même si elle prévoit de laisser une place privilégiée aux séniors et aux familles plus modestes. La ville communiquera donc en temps et en heure, même si les premiers éléments en notre possession laissent entrevoir des prix de vente (autour des 4.000 euros H.T. du m2) et des loyers bien en dessous du marché.

Attention également, "le site n'a pas été pensé pour devenir un HLM (NDLR: habitation à loyer modéré)" précise Arnaud Regout, administrateur délégué chez le promoteur BPI Real Estate : "Ce sera beau, et la qualité sera au rendez-vous. Les matériaux utilisés seront durables". On notera aussi une classe énergétique triple A, une toiture végétalisée, une serre potagère collective...

UNE DENSIFICATION DU BÂTI QUI FAIT POLÉMIQUE

Un autre aspect intéressant de ce projet est donc l'espace de co-living avec plus d'une centaine de studios meublés, des "appartements-hôtels" comme le résume Arnaud Regout, car ils seront destinés à des séjours de court et moyenne durée. "Ils seront typiquement destinés aux étudiants, jeunes travailleurs, stagiaires, etc., qui ont besoin d'un logement bon marché et bien situé. Il y aura des cuisines partagés, divers équipements de détente et de loisirs, etc."

Bref, Differdange voit grand. Ce qui ne manque pas d'inquiéter ceux qui voient d'un mauvais oeil cette densification du bâti, le risque d'une aggravation du trafic dans le centre-ville, ou encore la menace contre les petits commerces que fait peser cette nouvelle galerie commerciale. Autant d'inquiétudes balayées par la ville et le promoteur, qui mettent en avant le soin apporté au "vivre-ensemble" avec ce complexe, qui "offrira de nombreux services, comme une crèche, probablement des services bancaires, une boulangerie, etc. Donc ceux qui faisaient auparavant 10, 15km pour avoir ces services les trouveront sur place" insiste Arnaud Regout. Bref, une vraie ville dans la ville.