Le marché du travail vient de franchir un nouveau cap au deuxième trimestre avec le dépassement des 200.000 salariés frontaliers.

Ce nouveau record promettait de tomber, c'est désormais chose faite. D'après les données du Statec, et comme l'a repéré Paperjam lundi, le marché du travail luxembourgeois a accueilli son 200.000e salarié frontalier au mois de mai 2019.

La dynamique étant résolument orientée à la hausse, ce nombre a été rehaussé par de nouvelles arrivées, permettant d'atteindre la barre des 201.714 salariés issus d'un pays voisin au mois de juillet (données corrigées des variations saisonnières). Il y a dix-sept ans, en janvier 2002, ils étaient 100.000.

Les Français représentent la majorité de ces salariés, avec plus de 103.000 travailleurs recensés au 1er trimestre de cette année. Allemands et Belges sont eux environ 47.000 chacun à franchir la frontière. Les résidents du Luxembourg restent la première force de travail du pays avec près de 249.000 salariés et 22.000 travailleurs indépendants.

Avec une croissance prévue pour se maintenir au-delà des 3% jusqu'en 2022, le marché du travail devrait croître de 2% voire 3% durant les quatre prochaines années.