C'est la Commission européenne qui l'annonce sur son site, le président doit se faire opérer au Luxembourg.

Le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker a dû écourter ses vacances en Autriche pour des raisons médicales.

Il a été rapatrié au Luxembourg pour y subir l'ablation urgente de la vésicule biliaire.

Le Luxembourgeois, homme politique européen aguerri à la tête de la Commission depuis 2014 et dont le mandat se termine fin octobre, a également été Premier ministre de son pays de 1995 à 2013.

La réunion du G7 à Biarritz, les 24 et 25 août, figure à son agenda de rentrée. Le nouveau Premier ministre britannique Boris Johnson, qui se dit déterminé à quitter l'UE à la nouvelle date prévue du 31 octobre, qu'il ait réussi ou non à renégocier l'accord de retrait, sera également présent au G7.

La vésicule biliaire est un organe en forme de poire située en dessous du foie, qui stocke la bile. L'ablation, ou cholécystectomie, est une opération assez courante, pratiquée pour le traitement des calculs.

A l'approche de la fin de son mandat - qui doit intervenir le même jour que la date prévue du Brexit-, Jean-Claude Juncker a dans de récents entretiens à la presse européenne évoqué un quinquennat lourd, traversé de nombreuses crises, comme la dette grecque, la question migratoire ou la décision des Britanniques de quitter l'UE.

On lui connaît par ailleurs de sérieux problèmes de dos, qui l'empêchent parfois de se mouvoir normalement.

C'est l'Allemande Ursula von der Leyen qui va lui succéder le 1er novembre.