L'association des compagnies d'assurance part du principe que le montant risque d'être très élevé. Une première évaluation devrait être publiée mercredi.

L'ACA, l'association des compagnies d'assurance n'est pas encore en mesure de présenter le montant des dégâts causés par la tornade de vendredi. Le montant risque d'être très élevé selon Marc Hengen, administrateur délégué de l'ACA interviewé par nos collègues de RTL.

Les premières compagnies d'assurance étaient déjà présentes sur les lieux de la catastrophe vendredi soir afin de se faire une idée de l'étendue des dégâts et de proposer leur aide aux sinistrés pour le remboursement.

Le remplacement d'un toit revient en moyenne à 100.000 euros, avec le nombre de toitures envolées ou détruites, la facture risque d'être salée sans compter les autres dégâts causés aux habitations.

Au Luxembourg, le paiement d'indemnités par les compagnies d'assurance ne dépend pas d'une éventuelle déclaration de catastrophe naturelle par le Premier ministre. La situation est différente à l'étranger comme par exemple en France. Depuis les années 90, des contrats d'assurance existent pour les tempêtes, mais il ne s'agit pas d'une assurance obligatoire.

L'administrateur délégué de l'ACA précise qu'il n'existe pas de délai pour signaler des dégâts causés par une tempête ou une tornade. Beaucoup de personnes étaient en vacances au moment des faits et n'ont pas encore pu faire un état des lieux sur place. Il faut par contre prendre contact le plus rapidement possible avec son assurance afin de lancer les procédures. Une documentation avec photos est d'ailleurs préférable.

Beaucoup de voitures ont également été endommagées ou détruites par les objets, toits, arbres ou encore morceaux de murs propulsés dans les airs. Une assurance "normale" ne prend pas en compte les dégâts subis suite à une tempête. Le contrat appelé "mini-casco" intègre cette option.

Marc Hengen part du principe que, comme il s'agit d'une catastrophe naturelle ponctuelle, ces événements ne devraient pas avoir d'impact sur les prix des assurances.