Le commerce en ligne détruit-il les petites entreprises locales? La question a été abordée lors d'une récente conférence organisée par le Centre européen des consommateurs Luxembourg.

Les technologies digitales ont ouvert les frontières du marché. La concurrence des entreprises étrangères est parfois fatale, particulièrement pour les petites entreprises, selon Nicolas Henckes, le directeur de la CLC, la Confédération luxembourgeoise du commerce.

L'importance de la communication

Nicolas Henckes ne se contente pas de souligner le problème, mais il donne trois solutions pour que les PME puissent survivre. La première est la communication, comme il l'a précisé en juin lors de la conférence sur les droits des consommateurs:

"Il y a plusieurs possibilités pour être visible et viser le client de manière ciblée. Aujourd'hui, c'est beaucoup moins cher qu'avant, où nous devions acheter des publicités coûteuses dans des journaux coûteux."

Les technologies digitales offrent aux entreprises de nombreuses possibilités. Faire passer des publicités sur Google ou Facebook, c'est rapide, simple et pas cher. En plus, on peut ciseler son message pour son public cible. Nicolas Henckes explique:

"Le problème, c'est que de nombreux commerces ne le font pas. Nous, à la CLC, nous essayons de les guider parce que leurs clients sont en ligne et c'est pour cette raison qu'ils doivent utiliser cette chance."

Une boutique en ligne pour vendre 24 heures sur 24

Le deuxième point de la stratégie de survie porte sur les heures d'ouverture. Que les boutiques soient ouvertes quand le client veut acheter quelque-chose, cela peut être plus compliqué pour les commerçants locaux s'ils veulent conserver un semblant de vie privée. La solution: une boutique en ligne. Là, on peut continuer à vendre 24 heures sur 24.

"Il y a plusieurs grandes plateformes nationales auxquelles vous pouvez adhérer en tant que petite entreprise et vous devez vraiment essayer d'utiliser tous ces canaux de vente accessibles, parce que cela vous rapproche de vos clients."

Pour les PME, permettre au client de communiquer et de réserver en ligne est une autre possibilité de rester attractives. Cela apporte plus de présence, sans devoir rester derrière le comptoir. Un projet relativement récent aide les petites entreprises à mettre cela en oeuvre. Le directeur de la CLC souligne à ce sujet:

"Ici au Luxembourg, il y a une initiative entre la CLC, le ministère de l'Economie et la Chambre de Commerce. Ce site s'appelle „Let’s shop“. Il est facilement accessible, pas trop cher et il profite de l'effet plateforme au niveau national."

L'événementiel pour développer une relation avec le client

Selon Nicolas Henckes, il est important de développer une relation avec le client. Cela passe notamment par des événements. Là, des petites entreprises peuvent se réunir, organiser quelque-chose en commun, générer plus de clients ensemble et faire augmenter ensemble les chiffres de vente.