L'organisme européen de statistiques s'est penché sur le sujet et a analysé la situation dans les 28 États membres de l'UE.

Environ 18.200 bébés sont décédés en 2017 dans l'Union européenne avant de fêter leur premier anniversaire. On constate une diminution du nombre de décès chez les jeunes enfants par rapport à 2007. De 4,4 cas sur 1000, la moyenne européenne est passée à 3,6 décès sur 1000 bébés.

La situation au Luxembourg est bien différente puisque la tendance est inversée. Le taux de mortalité infantile passe de 1,8 sur 1000 en 2007 à 3,2 en 2017. On note également une forte augmentation de mortalité néonatale (28 premiers jours), fœtale et périnatale au Grand-Duché.

En moyenne, le Luxembourg se situe en milieu du classement chez les jeunes enfants de moins d'un an. Une liste dominée par Malte ou la Roumanie. C'est à Chypre et en Finlande que le taux de mortalité infantile est le plus bas au sein de l'Union.