Pendant la phase test durant laquelle la vitesse était limitée à 90 km/h sur un tronçon de l'A6, la police a mené des contrôles avec un radar mobile.

Jusqu'au week-end dernier, la vitesse était limitée à 90 km/h aux heures de pointe sur un tronçon de l'A6 entre la frontière belge et le Kirchberg pendant une période test entre le 3 juin et le 12 juillet.

Cette limitation de vitesse avait été décrétée en vue de la mise en place éventuelle d'une voie réservée au covoiturage.

Lors de la deuxième semaine, la police a mis en place un radar mobile pendant deux matinées, détaille le site de Paperjam. 361 automobilistes ont été flashés sur cette période pour non-respect de la limitation de vitesse.

L'évaluation de la phase test va être réalisée par le ministère de la Mobilité pour déterminer la pertinence de cette limitation pour la fluidité du trafic.

"Une grande majorité d’usagers de la route se sont tenus à cette régulation de vitesse", a toutefois commenté le Ministère de la Mobilité et des Travaux publics, contacté par RTL 5 minutes. "Les changements de files ainsi que les manœuvres de freinage brusques ont diminué. Ce qui fait que, de façon générale -sauf en cas d’accident-, la circulation est devenue plus fluide."