Dans une affaire de faux témoignage, un homme a été condamné jeudi matin au Tribunal de Diekirch à 18 mois de prison avec sursis et à l'interdiction de travailler dans la fonction publique pendant dix ans.

Cet homme avait comparu pour avoir livré un faux témoignage lors du procès de son ami, qui était poursuivi pour conduite sans permis. En juin 2018, l'homme avait expliqué avait vu le permis de son ami lors de contrôles de police auxquels il avait assisté. Mais aucune trace du permis en question n'avait été trouvée lors des vérifications auprès du ministère des Transports et les recherches auprès de l'auto-école n'avaient rien donné non plus.