Le Président de la Chambre des Députés, Fernand Etgen, et la Présidente de la Commission des Pétitions, Nancy Arendt, ont présenté jeudi le bilan des travaux de la Commission en question pour la session 2018-2019.

Depuis octobre dernier, 180 demandes de pétitions publiques ont été déposées, dont 130 ont été jugées recevables par la Commission.

La pétition qui a eu le plus de succès est celle demandant une baisse d'impôts pour les célibataires.

Nancy Arendt: "Cette dernière a recueilli 6.800 signatures, elle a vraiment devancé les autres. Le débat aura lieu cet automne, j'ai déjà pris contact avec Monsieur Gramegna afin de voir à quelle date il sera disponible."

Parmi les pétitions jugées irrecevables, Nancy Arendt a donné l'exemple d'une pétition qui affirmait que les gouvernements payeraient pour pulvériser par avion du poison sur les gens.

La dernière pétition qui a fait l'objet d'un débat à la Chambre des Députés était celle sur les battues. Il a été décidé d'établir des statistiques fiables ainsi que de consulter aussi bien des organisations de protection de la nature et de l'environnement que les chasseurs.

Dans ce débat, le fait qu'un membre du Parti pirate siège du côté des pétitionnaires n'était guère heureux, selon la Présidente de la Commission:

"Nous disons, et Monsieur Goergen le sait, au sein de la Commission, que nous tentons vraiment (...) de garder cela politiquement neutre, surtout de mon côté en tant que députée. Je ne peux pas empêcher qu'un membre d'un parti soit une fois invité en Commission des Pétitions, c'est inévitable."

Nancy Arendt a encore précisé à propos de ce débat, que pour diverses raisons, il avait été difficile de trouver une date et qu'il était bien que le pétitionnaire ait pu avoir un soutien.