Les députés luxembourgeois votaient ce mardi après-midi la troisième et dernière étape permettant la hausse du salaire social minimum.

"Aujourd'hui est une bonne journée pour les travailleurs du Luxembourg" a déclaré le rapporteur du projet Georges Engel (LSAP), en introduction de son discours. Pour sûr, c'est aussi une bonne journée pour le gouvernement puisque la coalition boucle là un de ses projets-phares: augmenter de 100€ net le salaire social minimum luxembourgeois. Une hausse découpée en trois étapes et qui sera pleinement perçue par les salariés (et les travailleurs de moins de 18 ans) à partir de fin juillet.

Si la méthode choisie (une hausse découpée en trois étapes) a fait traîner l'accomplissement du projet, les travailleurs verront bientôt la différence dans leur portefeuille.

Après avoir procédé à une première augmentation de 1,1% le 1er janvier 2019, le Luxembourg a fait voter en avril la deuxième hausse, présentée sous la forme d'un crédit d'impôt. La dernière hausse, de 0,9%, vient d'être validée à l'unanimité.

Si la première hausse est déjà versée depuis janvier, soit environ 20€ sur le salaire mensuel, le crédit d'impôt et la hausse de 0,9% s'y ajouteront cet été avec un effet rétroactif au 1er janvier. En clair, la hausse de 100€ net sera réellement reçue cet été avec un rattrapage, en une seule fois au plus tard fin juillet, de tous les versements des premiers mois de l'année. Soit un beau bonus de près de 500€ versé au coeur de l'été. La paie du mois d'août sera la première à prendre en compte de manière régulière cette augmentation du salaire.

Afin de ne pas exclure les individus qui perçoivent un salaire supérieur mais proche du minimum légal, ces derniers toucheront eux aussi une augmentation. Celle-ci sera dégressive pour les salaires entre 2.500 et 3.000 brut. L'État financera aux 2/3 cette augmentation dont bénéficieront plus de 60.000 salariés. Les employeurs prendront à charge le dernier tiers.

Le salaire minimum est aujourd'hui d'environ 2.485€ pour les travailleurs qualifiés et de 2.071€ pour les non-qualifiés.