Comme annoncé, un test de régulation de vitesse va être mis en place aux heures de pointe matinales à partir de lundi 3 juin 6h15.

C'est une des mesures annoncée pour fluidifier le trafic autour de Luxembourg; la mise en place de la phase-test "régulation de vitesse" sur l'A6 et l’A1 pendant les heures de pointe matinales à partir de la frontière belge jusqu'au Kirchberg commence ce lundi et ce, jusqu'au 12 juillet.

L'idée a été présentée dans le cadre de la création future d'une voie réservée au covoiturage. "En abaissant la vitesse maximale de 130 à 90 km/h, la circulation aux heures de pointe devrait être plus fluide et la situation d'embouteillage améliorée", arguent l'administration des Ponts et Chaussées..

Ce scénario de régulation de vitesse sera déclenché du lundi au vendredi vers 6h15 jusqu'à 9h15, en dehors des vacances scolaires et jours fériés. Les tronçons qui, le cas échéant, connaissent des incidents ou accidents qui nécessitent des mesures de gestion de trafic supplémentaires, ne sont pas concernés.

La limitation de vitesse matinale, qui sera appliquée sur une distance totale de 28 kilomètres, est signalée par les panneaux dynamiques du CITA.

Ces mesures de régulation de vitesse sont surveillées par les forces de l’ordre.

COMMENT ÇA MARCHE?

Cela peut sembler curieux de baisser la imite autorisée pour aller plus vite. Mais cette mesure de régulation a déjà été éprouvée et applique des principes de la physique des fluides. L’effort que chacun fait en acceptant de diminuer un peu sa vitesse retarde l’apparition des embouteillages et raccourcit les temps de parcours pour tous.

Dans le même ordre d'idée, la régulation dynamique des vitesses s’appuie sur les conditions de trafic en temps réel et permet de réagir instantanément afin d’adapter les conditions de circulation pour éviter les encombrements, les bouchons et optimiser la gestion des flux.

Pour le tronçon concerné, la régulation dynamique n'a pas été retenue car la densité du trafic est forcément haute aux heures indiquées.