Des asperges aux fraises, en passant par les salades, les pommes de terre, les oignons ou encore des herbes aromatiques - De nombreux aliments sont cultivés et vendus ici, au Grand-Duché de Luxembourg.

Il s'agit d'un vrai bonheur pour un agriculteur de commencer la production en sachant que ses produits ont déjà été vendus. Pour un certain nombre d'entreprises luxembourgeoises, il s'agit d'une réalité. La famille Hoffmann par exemple bénéficie d'un partenariat avec la Provençale. Ce modèle opératoire permet de soutenir la production régionale. C'est ainsi que sont plantés les asperges, les fraises, les salades, les pommes de terre, les oignons ou encore des herbes aromatiques.

Yves Hoffmann a repris la ferme de son père en janvier 2018 avec un objectif en tête: mettre l'accent sur une agriculture moderne et diversifiée pour des produits régionaux.

Il est important de miser sur la diversité des cultures assure le jeune agriculteur. Cela leur permet d'avoir un peu de jeu: si une production est moins bonne sur une année, ils peuvent compter sur les autres productions.

Ils vont encore semer des asperges jusqu'au 23 juin sur environ 8 hectares du plateau de Hunsdorf. Ils préparent actuellement deux hectares supplémentaires pour l'année prochaine.

Ce jeudi matin, le Premier ministre a effectué la visite d'une grande production d'asperges située directement à côté de la ville.