Le ministère des Affaires étrangères et européennes emploie actuellement plus de 700 personnes, dont 143 diplomates.

Cela représente une hausse de 50% pour le Corps diplomatique ces dernières années, a précisé le ministre Jean Asselborn jeudi devant la presse pour la clôture de la conférence diplomatique qui a réuni les ambassadeurs à Luxembourg ces trois derniers jours.

Parmi ces 143 diplomates, 51 sont des femmes, ce qui représente plus d'un tiers des effectifs. "À noter que ceci constitue un accroissement de l'ordre de 60% des effectifs féminins en trois ans (de 2016 à 2019)", précise le communiqué du ministère.

Le travail diplomatique ne diminue pas, au contraire, mais Jean Asselborn s'est réjoui d'une „très bonne nouvelle génération“ pour maîtriser les défis. Alors que le personnel manque dans de nombreux secteurs, 40 à 50 personnes en moyenne postulent pour un poste auprès de la représentation permanente à l'ONU. Le ministre a encore affirmé que la profession de diplomate impliquait beaucoup de contraintes "humaines", notamment à cause de la langue ou pour des raisons familiales.

Le ministre des Affaires étrangères a profité de l'occasion pour une nouvelle fois attirer l'attention des citoyens sur le Système "Lama" „Lama“ est l'abréviation de „Lëtzebuerger am Ausland“ ("Luxembourgeois à l'étranger"). Les Luxembourgeois qui le souhaitent peuvent déclarer leur séjour à l'étranger sur le site internet du ministère des Affaires étrangères, afin de recevoir de l'aide en cas d'incident. 900 Luxembourgeois se sont déjà inscrits depuis que le système a été lancé.

© Kevin Girres / RTL Télé Lëtzebuerg