L'asbl "Lampertsbierger Syndicat", qui défend les intérêts de ce quartier de la capitale, a présenté un projet novateur et surprenant: une passerelle entre le Limpertsberg et le Bambësch.

L'association souhaite la construction d'une passerelle pour les cyclistes et les piétons, qui relierait le Limpertsberg au Bambësch, avec un ascenseur qui serait situé dans le pilier proche de la rue du Rollingergrund et du futur quartier installé sur la friche de Villeroy & Boch.

Elle a présenté son projet, élaboré en collaboration avec l'architecte Marianita Perrone Pinheiro et INCA Ingénieurs Conseils, lors de son assemblée générale lundi soir. La passerelle reposerait sur plusieurs piliers, sa hauteur maximale serait de 36 mètres et sa longueur atteindrait 350 mètres. Le coût de l'édifice est estimé à un peu moins de 6,2 millions d'euros sans TVA.

La passerelle serait un complément du réseau de pistes cyclables dont le Syndicat réclame la création urgente au Limpertsberg et qui permettrait de relier le Parc de la Ville au Bambësch. Le "Lampertsbierger Syndicat" promet ainsi une amélioration du trafic et le désengorgement du Limpertsberg, du Rollingergrund et de Muhlenbach.

Pour Romain Diederich, le président de l'asbl: "Les gens auraient alors la possibilité de venir au Limperstberg en privilégiant la mobilité douce. Soit à pied, soit à vélo. Et ils pourraient profiter des pistes cyclables que nous souhaiterions au Limpertsberg, par exemple pour aller en direction de la Ville-haute ou du Kirchberg. Ce que beaucoup de gens tentent aujourd'hui de faire avec leur voiture et ce qui implique du trafic de transit pour nous au Limpertsberg."