Un monstre de plastique s’est promené samedi matin à Esch-sur-Alzette, le long de la rue de l'Alzette en direction de la Place de la Mairie.

Le but de cette action signée Greenpeace était d'attirer l'attention sur la crise plastique planétaire.

Ce monstre d’une hauteur de 3 mètres a été assemblé grâce à de nombreux bénévoles de l'organisation à partir d’emballages plastiques collectés dans des résidences privées ainsi que dans des lieux publics au Luxembourg.

Le message est clair: ne nourrissez pas davantage le monstre de plastique qui atteint déjà des tailles énormes sur terre ou dans les océans. Une problématique qui porte un triste nom: le "sixième continent".

Découvert en 1997 par le capitaine Charles Moore le sixième continent est une zone dans l’océan Pacifique où les déchets plastiques flottants s’accumulent et où rares sont les bateaux commerciaux à naviguer. En raison des courants marins, les déchets y sont rassemblés et y flottent.

Remplacer les bouteilles en plastique par des conteneurs réutilisables (bouteilles en verre, gourdes, etc.) et interdire la commercialisation d'objets en plastique jetables sont deux solutions concrètes contre la pollution de la terre par cette matière.

L'UE a déjà annoncé l'interdiction du plastique à usage unique, comme les cotons-tiges, les pailles ou les touillettes à café, à partir de 2021.