Il y a précisément un an ce jeudi, un homme était mortellement touché dans sa voiture par le tir d'un policier à Bonnevoie.

Début mars, le Parquet a annoncé dans un communiqué que l'agent de police concerné avait été inculpé pour "homicide volontaire".

Selon des informations que RTL a pu obtenir, l'expertise et l'enquête de l'Inspection générale de la police sont maintenant bouclées. L'une des conclusions serait que dans toutes les hypothèses possibles du déroulement précis des faits, le policier aurait eu moins d'une demi-seconde pour prendre une décision.

L'incident fatal était survenu le 11 avril 2018 vers 16h00 à Bonnevoie, lorsqu'un automobiliste avait voulu se soustraire à un banal contrôle de police. Pour arrêter cet homme, un policier était sorti de son véhicule. La voiture du fuyard avait alors foncé sur l'agent, selon Maître Philippe Penning, l'avocat du policier mis en cause. À l'époque, des témoins oculaires avaient parlé de trois à quatre coups de feu.

Dix mois après l'incident fatal, le 28 mars 2019, l'agent de police a été inculpé pour "homicide volontaire" sur ordre du juge d'instruction. Son avocat avait dès alors déclaré qu'il plaiderait la légitime défense.