La CGT Cheminots, premier syndicat à la SNCF et SUD-RAIL, troisième syndicat du groupe ferroviaire, appellent tous les deux à une nouvelle mobilisation le 7 et le 8 février prochain.

Ces deux jours tombent pile dans la première semaine des vacances scolaires pour la Zone A (Besançon, Bordeaux, Clermont-Ferrand, Dijon, Grenoble, Limoges, Lyon, Poitiers).

La CGT Cheminots et SUD RAIL proposent à leurs adhérents, au soir du 31 janvier, "de se réunir en assemblées générales et de mettre en débat l’intensification de l’action par deux jours consécutifs de grève. (...) Et, faute de retrait du texte, d’envisager la grève reconductible par périodes de 24 heures dès la mi-février".

Deux journées de grève en plus de celle du mardi 31 janvier. Mais les deux syndicats ne seront pas suivis par l'UNSA et la CFDT qui, pour l'instant, n'appellent pas à la grève en février et veulent se concentrer sur la journée nationale de mobilisation le 31 janvier prochain. L'unité syndicale sur cette nouvelle mobilisation n'aura donc pas lieu.

Dans un tract de l'UNSA, consulté par nos collègues de RTL France, le syndicat explique que "l'UNSA ferroviaire est d'ores et déjà prête, avec l'ensemble des salariés de tous les secteurs, à continuer la bataille contre cette régression sociale inacceptable". Le deuxième syndicat de la SNCF attendra le 31 janvier au soir pour décider des suites à donner mais n'appelle pas à la grève au-delà de cette date pour l'instant.

Ces 2 nouvelles journées de mobilisations n'ont pas été choisies par hasard puisqu'elles correspondent aux appels lancés par la CGT Pétrole ainsi que la CGT Mines Énergies qui appellent à la mobilisation du 6 au 8 février prochain.

La CGT et SUD Rail veulent mobiliser leurs troupes dans toutes les fédérations, bien au-delà du 31 janvier pour tenter de faire reculer le gouvernement sur la réforme des retraites.