En cas d'hiver rigoureux ou de pointe de froid persistante, la Belgique risque de manquer de gaz, met en garde le rapport remis au gouvernement De Croo et cosigné par Elia, Fluxys et l'administration de l'énergie, rapportent vendredi L'Echo et De Tijd.

En cas de froid, les exportations du Royaume-Uni vers la Belgique risquent de diminuer rapidement, voire même de s'arrêter complètement si les températures sont inférieures à 0°C. Pour cet hiver, si la température est égale ou supérieure à 0°C, il ne devrait pas y avoir de problème, estime le rapport.

À partir de 0°C, la Belgique risque de ne plus avoir suffisamment de surplus de gaz pour exporter vers l'Allemagne et les Pays-Bas. Et si les températures plongent sous les 0°C, le stockage de Loenhout, dont la capacité d'émission est assez faible, risque de ne pas suffire à amortir le choc: seule une réduction de la demande de gaz rapide et ciblée en Belgique devrait alors permettre de ramener la situation à l'équilibre, pointe le rapport.

La Belgique passerait alors à la dernière phase de son plan d'urgence gaz, durant laquelle les autorités peuvent demander à certaines catégories de consommateurs de réduire, voire d'arrêter leur utilisation de gaz.