Charleroi. Les toilettes sont récemment devenues payantes. Il vous en coûtera désormais un euro par passage. Payable en carte uniquement, le cash n'est pas accepté.

"C'est hallucinant !", nous écrit Houssam via le bouton orange Alertez-nous. Cette exclamation résume en à elle seule les quelques messages reçus via notre bouton orange Alertez-nous. Vous êtes en effet plusieurs à nous avoir signalé un petit changement passé quasi inaperçu à l'aéroport de Charleroi. Les toilettes sont récemment devenues payantes. Il vous en coûtera désormais un euro par passage. Payable en carte uniquement, le cash n'est pas accepté. Vous voilà averti si vous devez patienter de longues heures à l'aéroport de Charleroi.

Un changement qui suscite l'incompréhension de nombreux passagers. "Je voyage beaucoup. Je revenais de Manchester et je vois des toilettes bloquées. La raison ? Ils avaient mis en place un système de toilettes payantes. Je n'ai vu ça nulle part ailleurs. Même à l'arrivée à la descente de l'avion, il faut payer. C'est affreux", explique Houssam qui précise par ailleurs que le montant d'un euro ne représente pas un forfait, mais un droit de passage unique, payable à chaque passage.

Eric a lui aussi fait les frais de ce changement. Il n'en revient pas. Précisons de taille : les toilettes sont également payantes dans la zone de transit, soit à la réception des bagages: "Je suis consterné. L'aéroport de Charleroi était déjà un pionnier en faisant payer le parking pour déposer des passagers. La rentabilité à tout prix pousse maintenant l'aéroport à faire payer les toilettes dans la zone de récupération des bagages ! J'ai beaucoup voyagé et je ne connais pas un aéroport au monde où l'appât du gain est aussi flagrant. C'est une honte pour les étrangers qui débarquent à Charleroi et l'image que cela donne de la Belgique. Un pays qui monétise les droits les plus basiques de l'être humain", lâche-t-il.

Du côté de l'aéroport de Charleroi, c'est silence radio. Malgré nos nombreuses sollicitations auprès de différents départements (y compris la direction principale), l'aéroport (qui ne nie pas l'existence de ces toilettes payantes) n'a pas souhaité réagir ou commenter ces nouvelles infrastructures. Pour rappel, début de cette année, Brussels South Charleroi Airport avait approuvé la recapitalisation future de ses actionnaires à hauteur de 40 millions d'euros, suite à une période très difficile liée au Covid.