En Belgique, travailler quatre jours au lieu de cinq, c'est possible dès ce lundi 21 novembre.

Du changement aujourd'hui en Belgique. Depuis ce lundi, il est possible de compresser sa semaine de travail sur quatre jours mais, avec le même nombre d'heures. Le temps de travail n'est donc pas réduit. Cet aménagement est possible pour les employés du secteur privé, mais pas obligatoire.

Concrètement, l'employé qui le souhaite peut en faire la demande auprès de son patron. L'idée est de travailler un peu plus durant quatre jours, pour avoir congé le cinquième jour.

Exemple : pour une semaine de 38 heures, le travailleur peut prester 9h30 du lundi au jeudi, et donc ne pas venir au boulot le vendredi.

Évidemment, la mesure n'est pas applicable partout. Dans l'Horeca, par exemple, la semaine de quatre jours sera difficilement imaginable. L'employeur peut donc refuser la demande du travailleur, mais il doit dans ce cas motiver son refus. Si la demande est acceptée, elle est appliquée durant six mois, et renouvelable à souhait.

La semaine de quatre jours faisait partie du deal pour l'emploi porté par le ministre du travail Pierre Yves Dermagne (PS). Il faut encore voir dans quelle mesure elle pourrait être appliquée. Employeurs et employés sont assez pessimistes. Les patrons craignent qu'elle soit trop difficile à mettre en oeuvre. Pour les syndicats, elle ne réduira pas le stress ni la charge de travail, qui seront simplement plus lourds sur les jours restants.