L'inflation ne fait pas que des malheureux: certains livrets d'épargne voient en effet leur taux d'intérêt grimper en France, en particulier le LEP.

C'est certain, on aurait préféré se passer de cette terrible inflation qui plombe notre pouvoir d'achat. Mais il y au moins une chose positive dans ce malheur: le taux de certains livrets grimpe en flèche, rapportent nos confrères de RTL en France.

Le Livret A et le Livret de développement durable et solidaire (LDSS) ont vu leur taux d'intérêt grimper pour passer de 0,5% le 1er janvier 2022 à 2% le 1er août 2022.

Ce qui est déjà pas mal! Mais c'est sans comparaison avec le Livret d'épargne populaire (LEP) qui, le 1er août 2022, avait un taux d'intérêt perché à 4,3%. Cela s'explique par le fait que le taux d'intérêt du Livret d'épargne populaire doit être identique à l'inflation, avec un minimum de 0,5%.

Bref, vu l'évolution de l'inflation, il est clair que le LEP va encore augmenter lors de sa prochaine revalorisation, le 1er février 2023, et devrait atteindre un taux record de 6%, voire 6,5% par an.

Mais qui peut bénéficier du Livret d'épargne populaire ? Pas tout le monde: ce livret est disponible sous certaines conditions de ressources. Un célibataire doit avoir un revenu fiscal inférieur à 20.297 euros et 31.137 euros pour un couple. Son plafond de versements se situe à 7.700 euros, mais les intérêts se cumulent au-delà du plafond.