Le nombre de morts sur les routes belges a augmenté de 16% sur les neuf premiers mois de l'année par rapport à la même période en 2021.

C'est ce qui ressort du dernier baromètre de la sécurité routière publié par l'institut Vias. Une victime sur quatre était un piéton ou un cycliste.

Vias relève que 326 personnes ont perdu la vie contre "seulement" 280 à pareille époque en 2021. L'institut souligne également que le nombre d'accidents corporels est lui aussi à la hausse dans toutes les provinces avec une augmentation de 12%. C'est en Wallonie que le nombre de tués a le plus augmenté, passant de 109 à 148 en un an. Les deux provinces les plus touchées sont le Hainaut (de 34 à 49 morts) et Namur (de 20 à 40). La Flandre, pour sa part, a enregistré 171 décès (contre 166 en 2021), alors que la Région bruxelloise est passée de cinq à sept accidents mortels. Parmi les victimes, plus d'une personne sur quatre, soit 27%, était un usager de la route dit "vulnérable".

Au total, on dénombre 49 cyclistes décédés cette année contre 31 en 2021. Rien que sur les routes wallonnes, on a recensé la mort de douze cyclistes pour "seulement" deux en 2021. Trente-neuf piétons (30 il y a un an) ont également perdu la vie sur les routes belges, dont 20 rien qu'en Wallonie. "Cela veut donc dire que chaque mois, dix usagers vulnérables sont décédés sur les routes", déplore Vias.

L'Institut souligne même que le nombre d'accidents mortels chez les deux roues est le plus élevé depuis ces dix dernières années. Le baromètre indique aussi que 1.305 accidents impliquant une trottinette électrique ont été enregistrés en neuf mois, soit une moyenne de cinq par jour. Ce nombre est deux fois plus grand que l'année dernière (698). A Bruxelles, près d'un accident sur cinq, soit 19%, est lié à une trottinette électrique. "Les nouvelles règles sont entrées en vigueur le 1er juillet dernier et il va falloir un certain temps avant qu'elles aient un effet dans la pratique", assure Vias.