Trois hommes ont été mis en examen en mars et en avril, dont deux placés en détention provisoire, après la découverte d'un cadavre partiellement mutilé d'un homme dans un sac poubelle dans la Moselle, indique ce vendredi parquet de Metz.

"Les deux personnes placées en détention provisoire ont été mises en examen pour meurtre, recel de cadavre et atteinte à l'intégrité du cadavre", a précisé le procureur de la République, Yves Badorc.

Le troisième suspect, placé sous contrôle judiciaire, a lui été mis en examen pour "non assistance à personne en péril" et "non dénonciation de crime", a ajouté M. Badorc.

-> Près de Metz: Le cadavre d'un homme retrouvé dans un sac poubelle

Le corps mutilé avait été retrouvé en décembre dernier dans un sac poubelle sur le barrage d'Argancy, qui enjambe la Moselle, et l'enquête avait été confiée aux gendarmes de la section de recherches de Metz.

La victime, un Marocain de 54 ans en situation régulière, avait rapidement été identifiée grâce à des effets personnels trouvés non loin de là, selon des informations du journal Le Parisien.

"PASSÉ À TABAC"

Il était placé sous curatelle, à cause d'une légère déficience intellectuelle. D'après Le Parisien, le principal suspect, âgé de 27 ans, semblait "avoir mis en place un système de prédation sur des personnes sous curatelle", comme ce quinquagénaire.

Au cours d'une soirée, le jeune homme aurait "passé à tabac" la victime jusqu'à la tuer, "une scène d'une grande violence", puis demandé aux deux autres personnes présentes, également mises en examen dans ce dossier, de l'aider à se débarrasser du corps, raconte le quotidien, qui précise que le jeune homme nie les faits.

À lire également:

Tout près du Luxembourg: Le corps démembré d'une femme découvert à Mont-Saint-Martin

Val de Briey: Un cadavre sans tête découvert dans la forêt