L'heure est aux économies d'énergie mais toutes les idées ne sont pas aussi pertinentes qu'on pourrait le croire. Éteindre des radiateurs n'est ainsi pas recommandé.

L'idée vous a sûrement déjà traversé l'esprit : "Et si je fermais les vannes de certains de mes radiateurs pour faire des économies ?". Dans le cas d'une maison équipée de plusieurs radiateurs, est-ce vraiment utile de ne mettre en marche qu'un seul radiateur pour espérer chauffer le plus d'espace possible ? Pour Maarten Van Lierop, chauffagiste en Belgique, si l'idée est d'économiser, ce n'est pas la solution : "Si vous lancez une chaudière qui peut aller de 20 à 35KW pour un radiateur qui en fait 3 ou 4, vous vous retrouverez avec une surconsommation inutile. Le rendement final est moins bon. C'est comme si vous partiez tout seul dans une voiture de dix personnes."

En d'autres mots, en ne chauffant qu'une seule pièce de votre maison, à chaque fois que vous ouvrez une porte donnant sur une pièce beaucoup plus froide, la perte de chaleur sera très importante. Une baisse de température difficilement rattrapable, à moins de rouvrir encore une fois une vanne de chauffage. Finalement, en espérant gagner 90% d'énergie en ne faisant fonctionner qu'un radiateur sur dix, vous n'économiserez tout au plus que 40 à 50% de l'énergie totale.

Dans le cas où vous devez chauffer une pièce glaciale, le gain sera ainsi encore plus faible : "Si on laisse tomber les températures beaucoup trop basses, lorsqu'il faut relancer ensuite le chauffage, on a, non seulement l'air à réchauffer mais également tout le volume. Parce qu'il faut savoir que le chauffage chauffe aussi un peu les murs. Ils font aussi un peu radiants, donc ça va turbiner encore plus", explique le chauffagiste.

En résumé, fermer complètement les vannes de certains radiateurs ne permet pas de faire des économies à long terme. Dans le cas où vous souhaitez tout de même moins chauffer certaines pièces, le spécialiste préconise de garder un écart de 3 à 4 degrés maximum avec la pièce principale. L'objectif : diminuer les écarts de température et permettre de diffuser la chaleur à parts égales.