Quelques heures après la découverte du corps démembré d'une femme à Mont-Saint-Martin, les autorités ont appris que des vidéos circulaient sur les réseaux sociaux. Une procédure pénale a été ouverte.

Le corps démembré d'une jeune femme a été découvert derrière un centre commercial désaffecté à Mont-Saint-Martin lundi. Et alors que les autorités travaillent encore à identifier la victime, elles se confrontent depuis quelques jours à une toute autre problématique.

En effet, des vidéos de la découverte du corps mutilé circulent sur les réseaux sociaux. Sur celles-ci, on peut entendre des individus visiblement amusés par la scène qu'ils viennent de découvrir. Rappelons que le cadavre a été retrouvé par des adolescents qui ont ensuite prévenu la police.

Les séquences, aussi choquantes que consternantes, ont d'abord circulé sur une messagerie sécurisée avant de se retrouver sur des plateformes telles Snapchat ou Whatsapp. La municipalité de Mont-Saint-Martin n'a d'ailleurs pas hésité à prévenir les autorités compétentes.

Nous avons pu confirmer que les vidéos en question circulaient également au Luxembourg. 

Mardi, le procureur de la République de Nancy a annoncé l'ouverture d'une procédure pénale pour diffusion d'un crime portant atteinte à la dignité de la victime. Une information relayée par nos confrères de France Bleu. Le but est bien évidemment d'essayer de bloquer la diffusion de ces images mais également d'identifier les auteurs.

Nous avons contacté la préfecture de Meurthe-et-Moselle qui nous a confirmé que les personnes se rendant coupables de la diffusion de ces vidéos risquent jusqu'à 15.000 euros d'amende. Les badauds sont prévenus!

À lire également:

Tueur en série à Creutzwald ? Des "rumeurs totalement infondées" assure la gendarmerie