Un quinquagénaire sera jugé en mars devant le tribunal correctionnel de Nancy pour voyeurisme après la découverte de près de 5.000 prises de vue de jambes ou de sous-vêtements de femmes, filmées à leur insu, a indiqué jeudi le procureur de la République de Nancy François Pérain.

Le voyeurisme de ce résident de Meurthe-et-Moselle, né en 1965, a été découvert en septembre 2021 lorsque les agents de sécurité d'un hypermarché près de Nancy l'ont repéré en train de filmer avec son téléphone portable sous la jupe d'une cliente, qui a déposé plainte, a expliqué M. Pérain dans un communiqué.

Lors de sa garde à vue, il a affirmé à la police avoir filmé sous la jupe de passantes "à quatre ou cinq reprises", mais la saisie et l'exploitation de son ordinateur ont en fait permis la découverte de 4.777 fichiers liés à "une activité de voyeurisme", avec la prise de vue de jambes ou de sous-vêtements de femmes.

Interrogé, l'homme a reconnu avoir enregistré tous ces fichiers, donc la très grande majorité concernait le filmage des jambes. "Lorsqu'il faisait ses courses, il pouvait enregistrer plusieurs dizaines de vidéos", a indiqué le magistrat.

Poursuivi pour voyeurisme aggravé, il encourt une peine maximale de deux ans d'emprisonnement et 30.000 euros d'amende.