Les quelques pluies du week-end n'ont pas changé la donne. Les débits des cours d'eau du département continuent de chuter, comme depuis plusieurs semaines.

La ressource en eau se raréfie progressivement en Moselle. Les niveaux des cours d’eau et la sécheresse des sols sont "à un niveau bas historique, mais aucune rupture d’alimentation en eau potable n’est toutefois à déplorer", assure la prédecture de Moselle ce jeudi.

Météo France annonce quelques pluies sur les prochains jours, mais qui ne devraient pas être significatives. Dans cette situation et après consultation du comité de la ressource en eau, le préfet de la Moselle a décidé de "maintenir les mesures de restriction d’usage de l’eau en place dans tout le département".

Les zones de gestion "Moselle aval, Orne, Nieds et Seille" et "Moselle amont et Meurthe" restent en alerte renforcée.  Les zones de gestion "Sarre" et "Lauter/Zauer/Moder" restent en alerte. La situation est réévaluée chaque semaine et les mesures pourront être renforcées si la dégradation se poursuit.


Depuis mi-juillet, une centaine de contrôles ont été réalisés dans tout le département par l'office français de la biodiversité et les services de l'Etat. Ils ont ciblé les industries, des sites de loisirs et sportifs, les collectivités locales et les particuliers.

Environ 10% des contrôles ont révélé une infraction. Elles concernaient les collectivités locales (arrosage d'espaces verts, de massifs fleuris et de terrains de sport) et des particuliers (lavage de voiture et arrosage de jardin). Après une phase de pédagogie et de rappel à la loi, les contrevenants font désormais l'objet de sanctions systématiques.