Les délais de construction des maisons neuves ne cessent de s'allonger. Les retards de livraison sont légion et entraînent un allongement des délais qui peuvent s'étendre à plusieurs mois.

Avant la crise du Covid, il fallait compter neuf mois en moyenne pour la construction d'une maison. Aujourd'hui, c'est beaucoup plus.

C'est ce qui est arrivé à Charles et à sa compagne. Le couple a acheté une maison clé sur porte en février, mais le chantier a été retardé en raison d'un problème de livraison : les châssis sont arrivés trois mois plus tard que prévu.

"Ils n'ont pas pu commencer l'intérieur de la maison tant qu'elle n'était pas fermée par les châssis et les fenêtres. Le constructeur nous a dit que c'était dû au covid et à la guerre en Ukraine donc le chantier a été retardé de trois mois", raconte Charles.

"La grosse différence, c'est qu'on a déclenché notre crédit immobilier tardivement trois mois plus tard et avec la hausse des taux qu'il y a pour le moment, on a pris une hausse via les taux d'intérêts pour le crédit immobilier", regrette-t-il.

Les retards de livraison touchent aussi d'autres matériaux et sont aléatoires. Par exemple, un même carrelage peut arriver plus tard en fonction de la couleur choisie.

"C'est vraiment très variable de matériaux à matériaux. Ça va de quelques semaines à quelques mois", Jean-Pierre Libert, directeur du département économie de la confédération construction. L'expert conseille, pour réduire le temps de retard au maximum, d'être flexible dans le choix des matériaux.