Recevoir des plats frais et bio, et cela que l'on habite à Longwy, à Marseille ou à Luxembourg-Ville? Oui, c'est possible, et c'est le concept audacieux du traiteur Léon & Marcel, à Cosnes-et-Romain.

"Écoute comme ça grouille! J'ai de tout: des bourdons, des abeilles..." sourit Areck.

Effectivement, il y a de la vie ici. Ce jeune cultivateur nous reçoit un matin, à la fraîche, dans un petit lopin de terre entre champ et forêt, près de Cosnes-et-Romain (Meurthe-et-Moselle). Pour beaucoup, cet endroit serait une bizarrerie: le potager est envahi de graminées, les aromates poussent entre les soi-disant mauvaises herbes, les insectes sont les bienvenus et il n'est pas rare de voir des biches, lièvres et hérissons y faire une halte!

En avril dernier, ce terrain était encore vierge, mais voilà qu'en quelques mois, et "sans aucun produit phytosanitaire ni semences modifiées", Areck y a déjà fait pousser sur 5.000m2 plus de 1.800 plantes certifiées bio.

On y trouve "Potirons, courgettes, aubergines, tomates, salades, choux, aromates, blètes, topinambours"... Et quelques limaces? "oui, sûrement. Il faut les laisser, tout comme il faut laisser les doryphores sur les patates, les pucerons sur les plantes, car ces insectes ramènent d'autres prédateurs et le cycle naturel s'enclenche" explique cet adepte de la permaculture.

Sa recette semble fonctionner en tout cas: alors qu'une sécheresse impitoyable s'est abattue sur les cultures cet été, son potager se porte bien et livre des tonnes de légumes et aromates... Autant de produits bios qui vont être cuisinés pour des clients parfois très lointains!

"ON PRÉFÈRE DU POISSON SAUVAGE QUE DU BIO D'ÉLEVAGE"

Les légumes cultivés par Areck sont en effet la base des petits plats cuisinés pour Léon & Marcel à Cosnes-et-Romain. Ce concept est "unique en son genre en France", dixit Code Cuisine, un traiteur local qui est derrière ce pari audacieux.

L'idée est la suivante: assurer chaque semaine une livraison partout en France, et même au Luxembourg, de plats bio "ultra frais". En plus des légumes cultivés par Areck, le traiteur s'approvisionne le plus possible auprès de producteurs bio locaux, sinon "dans tous les cas français".  Seul le poisson ne l'est pas toujours, "car à choisir on préfère du poisson sauvage que du bio d'élevage" précise Benjamin Clerget, du service client.

RTL

La brigade de Code Cuisine en plein rush. / © Romain Van Dyck

Pour commander, le client se rend donc sur le site de Léon & Marcel, et choisi au minimum 6 plats (jusqu'à 24). Exemple cette semaine: colombo de porc, filet de lieu à l'estragon, paella vegan, salade de quinoa, sauté de volaille... Les plats affichent 400 grammes à chaque fois, et un équilibre alimentaire soigneusement élaboré par une brigade de chefs et de cuisiniers confirmés. "Lui a travaillé pour un deux étoiles... et lui pour pour George Blanc (un chef triplement étoilé)", explique Benjamin en nous présentant la brigade.

Selon la formule choisie, le tarif par plat diminue d'une dizaine d'euros à 7,5 euros. La livraison (incluse dans ce prix), a lieu une fois par semaine, et "c'est sans engagement".

DES CLIENTS PARTOUT EN FRANCE ET AU LUXEMBOURG

On interroge Benjamin Clerget sur la péremption et la fraîcheur de plats envoyés aux quatre coins de la France. Il nous emmène donc dans une chambre froide:  "Grace à cette machine très sophistiquée, on mets les plats sous atmosphère protectrice, une technique qui permet une date limite de consommation de 13 jours, contre 3-4 jours habituellement. C'est ce qui nous permet de livrer partout en France", d'autant qu'ils font appel à Chronofresh (une filiale de Chronopost) qui transporte les colis en conservant une température de 0 à 3°C.

RTL

Les colis prêts à être expédiés le vendredi, pour être reçus dès le lendemain par les clients. / © Romain Van Dyck

Et ça marche! Pour preuve, sur les étiquettes des colis prêts à être expédiés, on voit des adresses en Lorraine, mais aussi dans le sud, en Alsace, en Bretagne, ou encore chez le voisin Luxembourgeois.

Les clients sont "des particuliers, mais aussi des sportifs de haut niveau, des employés de bureau, des personnes âgées"... Et paraît-il, aussi quelques restaurateurs un peu filous qui proposent ces plats directement à leurs clients!